L'Hypnose

Qu'est-ce que l'hypnose ?

C'est un état de conscience modifiée, au cours duquel ‘’l'inconscient’’ du sujet est réceptif à certaines suggestions. Tout le monde expérimente cet état naturel que Milton ERICKSON a baptisé la "transe commune de tous les jours".

L'inconscient

Pour reprendre les mots de Milton ERICKSON, ‘’l'inconscient’’ c'est tout ce qui n'est pas (ou pas encore...) conscient. C’est pourquoi il serait sans doute plus réaliste de parler de processus inconscients. La plus grande partie de notre fonctionnement mental est inconscient, que ce soit au niveau des « entités » classiquement répertoriées (cortex, noyaux sous-corticaux, formation réticulée, etc.) qu’au niveau unitaire des neurones appartenant aux structures dites supérieures, sièges supposés de la « conscience ».

L’inconscient n’est pas une « entité » mais l’ensemble des processus inconscients de traitement des informations captées par le corps : il est au plus près du corps. L’inconscient « connaît » naturellement ce que l’esprit « conscient » tente de savoir. Sa fonction est simplement de maintenir l’être en vie : il gère au mieux, en automatique, simultanément, les phénomènes biologiques en général, et notamment une partie importante des mécanismes mentaux.

C'est au niveau inconscient que sont mémorisés tous les apprentissages, toutes les expériences : la mémoire, la créativité et l'imagination, la régulation émotionnelle sont des fonctions mentales en grande partie inconscientes. En Hypnose Ericksonienne, l’inconscient est perçu comme un réservoir de ressources, de connaissances et de sagesse et la transe hypnotique comme le moyen privilégié pour la personne d'y accéder et d’utiliser au mieux son potentiel.

Les recherches actuelles en neurosciences et notamment l’exploration fonctionnelle du cerveau par les techniques d’imagerie cérébrale viennent le confirmer : la physiologie et la psychologie ne sont pas « séparées » mais totalement imbriquées : régulation cardiaque, respiratoire et digestive, gestion émotionnelle, expression génique, plasticité cérébrale, défenses immunitaires, c’est tout le corps qui « pense ».

L’hypnose à l’origine

À l'origine, c'est une pratique visant à soigner ou aider par le biais de l'esprit, aussi bien avec un impact psychologique (l'esprit) que physiologique (le corps). C'est le Professeur français en médecine, Hippolyte BERNHEIM, qui baptisa ce type d'approche "psychothérapie", en 1891. La psychothérapie est donc originellement - d'après son père-fondateur - un "traitement thérapeutique par la suggestion hypnotique". Plus tard, viendront se greffer d'autres "manières de faire" qui forment le vaste champ des psychothérapies connues aujourd'hui, et notamment la psychanalyse de FREUD.

L'hypnose Ericksonienne

C'est l’hypnose telle que la pratiquait Milton H. ERICKSON (1901-1980), psychiatre et psychothérapeute. C’était un « guérisseur » hors du commun qui a su certes utiliser ses solides connaissances théoriques mais surtout tirer profit de sa vie exceptionnelle d’infirme (poliomyélite, dyslexie, daltonisme, etc.) qui lui a enseigné concrètement, sur lui-même, le pouvoir de la pensée et de l’inconscient sur les processus de guérison.

Ainsi l’hypnose dite Ericksonienne a pour but d’aider la personne à retrouver ou développer son propre pouvoir d’auto-guérison. Erickson a développé ses capacités à entrer dans le monde du client, décoder son langage verbal et non verbal, s’adapter à lui et, par la parole, communiquer au niveau conscient et surtout inconscient.

Concrètement, l’hypnose Ericksonienne se caractérise notamment par l'emploi de suggestions indirectes et non verbales, une grande part de communication inconsciente ou encore une synchronisation avec le patient qui la rend fluide et souvent invisible.

La modélisation - partielle - de son savoir-faire et de ses intuitions a donné naissance à la PNL et au courant des thérapies brèves.

L'hypnose aujourd'hui

Quelle que soit l’approche psychothérapeutique, la place accordée à l’inconscient dans le psychisme humain et dans l’apparition de manifestations pathologiques est aujourd’hui unanimement reconnue et l’hypnose retrouve aujourd’hui une nouvelle reconnaissance : elle est de plus en plus utilisée pour solutionner de nombreux troubles mentaux et même physiques par un nombre croissant de psychopraticiens, thérapeutes, psychiatres, médecins, chirurgiens, dentistes, kinésithérapeutes, infirmiers, etc.


Previous page: PNL
Page suivante : Approche Narrative